Notre objectif :

Nous devons continuer de mettre en place des politiques publiques permettant de réduire la consommation énergétique des équipements publics et celle des habitants, en accompagnant ces derniers dans la rénovation du bâti et l’adoption des bons gestes. Nous devons également permettre aux Pantinoises et Pantinois d’avoir accès à d’autres modalités de consommation, dans tous les quartiers de la ville. Nous devons également promouvoir les mobilités douces, par l’augmentation des espaces cyclables, la sécurisation des piétons et la promotion de l’inter modalité. Nous voulons penser l’écologie à l’échelle du territoire, avec l’implication des citoyens.

Le témoignage

Salim Didane

Pantin est la ville la plus polluée de France. Ce constat est à la fois vrai et faux. Vrai car les villes de l’Est parisien, par l’histoire de l’implantation des industries polluantes et la direction des vents qui charrient entre autres les particules fines de la métropole, sont très polluées. Faux, car elle ne l’est pas plus que ses voisines… mais Pantin possède un capteur de la qualité de l’air sur son territoire. Toujours est-il que le défi du dérèglement climatique est d’autant plus important dans notre ville. Nous devons inventer de nouvelles façons de consommer, de se déplacer ou de construire. Cela doit se faire en lien avec tous les habitants quel que soit leur statut social : il n’y a pas de combats écologiques sans ambition sociales.

Notre totem

Mettre en place une régie publique de l’eau avec le territoire Est Ensemble.
L’accès à l’eau potable est indispensable pour toutes et tous. C’est pourquoi, il est nécessaire de sortir de sa marchandisation. L’eau doit donc être vendue à son prix, sans profit. Le passage à une régie publique, pilotée par le territoire, permet de s’éloigner des intérêts privés, maintenir des prix raisonnables et améliorer la qualité des services offerts aux habitants.

Nos repères

Pantin, c’est déjà :

  • Un comité vélo citoyen en charge de la bonne mise en œuvre du plan vélo.
  • L’école Saint-Exupéry, première école à Energie positive.
  • 1ère ville à l’éclairage public 100% LED.
  • Un projet territorial de développement durable avec le Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET).
  • Un cadastre solaire en ligne.
  • Des kits d’économie d’énergie distribués aux familles les plus modestes.

De l’innovation

  • Transition sociale : créer un « fonds solidaire pour la rénovation énergétique des logements » pour permettre aux petits propriétaires de réaliser des travaux sans avance de fonds. La ville pourrait contribuer à créer un fonds, pouvant être abondé par des partenaires et par des citoyens, qui avancerait les fonds nécessaires (ou une partie des fonds) pour déclencher les travaux et qui permettrait de lisser l’effort financier le temps que l’isolation fasse son effet sur les factures d’énergie.
  • Transition citoyenne : appliquer un Plan Énergie renouvelable et Énergie récupérable (géothermie, coopérative solaire…) permettant notamment le développement de production d’énergie renouvelable à travers la création d’une SEM Ville sur la production renouvelable auquel pourrait participer les citoyens et les copropriétés de Pantin, voir Est Ensemble.
  • Transition écologique : intégrer dans le programme pluriannuel d’investissement (PPI), à partir d’un audit des bâtiments, des réhabilitations avec un objectif de réduction par deux de toutes les consommations (eau, gaz, électricité et CO2
  • ) pour ceux construits avant 1990.

Les + citoyens

Propositions issues de la rencontre du 29 janvier

  • Favoriser les initiatives 0 déchet.
  • Multiplier les potagers solidaires en commençant par les toits et les écoles.
  • Mettre en place des systèmes de consignes, notamment pour les bouteilles et les canettes.
  • Développer le compostage dans les logements collectifs et copropriétés.
  • Reconnaître l’arbre comme être vivant sensible aux modifications de son environnement et sujet de droit en se référant à la déclaration des droits de l’arbre.

Nos actions clés :

+ Mettre en place un budget carbone pour analyser de manière chiffrée les impacts sur le dérèglement climatique de toutes les actions engagées par la commune.
+ Construire un partenariat actif avec les acteurs du territoire impliqués dans la réduction des déchets(ex : requincaillerie, société Lemon tree, La Butinerie).
+Soutenir les projetsvisant à développer la vente en vrac.
+ Créer des bornes de recharges pour véhicules électriques.
+ Recruter des « ambassadeurs du tri », mobilisés dansle cadre du plan européen « Zérowaste » sur l’éducation à l’environnement, en collaboration avec le territoire Est Ensemble et le Syndicat de traitement des déchets, le Syctom, pour permettre la généralisation d’une poubelle réservée aux déchets organiques.
+ Engager Pantin dans une démarche de labellisation européenne, CIT’Ergie, portée par l’ADEME (agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie) pour la mise en œuvre d’une politique climat- -air-énergie ambitieuse et viser le plus haut niveau d’ici 6 ans.
+ Mettre en place des dispositifs de récupération et d’utilisation différenciée de l’eau de pluie sur les usages de la ville (par exemple, pour l’entretien de la voirie).
+Être précurseur et réfléchir au développement des circuits d’eau grise dans les nouveaux bâtiments.
+ Réduire la consommation d’énergie inutile et la pollution visuelle avec la prise d’un arrêté imposant l’extinction des enseignes lumineuses de 23h à 6h du matin sur certaines rues particulièrement exposées.