Notre objectif :

  • Toutes les pratiques sportives, dans leur grande diversité, collectives ou individuelles, de sport loisir ou de sport compétition, dans une association ou non, doivent pouvoir exister à Pantin.
  • Le sport doit être aussi le cadre de construction citoyenne pour les plus jeunes, de promotion de nouvelles solidarités, de l’égalité réelle à travers la promotion de l’accès aux sports pour les femmes, pour les personnes atteintes de handicap, pour les retraités… En s’appuyant sur l’incroyable richesse de nos associations, notre politique sportive fera la promotion de toutes les pratiques sportives pour tous les Pantinois.

Le témoignage

Bruno Carrere

Le sport est à la fois un formidable outil de découverte de son corps et de ses capacités, un moyen de rester en bonne santé, la recherche du dépassement de soi et un merveilleux vecteur de rencontres, de construction de lien social et d’épanouissement personnel et collectif, de vivre ensemble, d’apprentissage de règles, de coopération et de respect de l’autre. L’énergie, Pantin la puise en grande partie dans le dynamisme de son tissu sportif, que la ville accompagne en faisant, par exemple, renaitre l’Olympique de Pantin par la fusion de trois clubs du territoire, en imposant que le club de rugby local soit résident dans le projet de réfection du stade Montbrand aux Courtillières ou encore en installant des agrès urbains sur le bord du canal ou aux Courtillières en accès libre. La richesse de notre tissu sportif est évidemment le principal atout pour apporter encore plus d’énergie à notre ville !

Notre totem

Un grand parc des sports
pour Pantin !

Le stade Charles Auray fait l’objet d’une profonde rénovation avec des pistes d’athlétisme dotées de capteurs, un terrain synthétique permettant des pratiques sportives plus régulières, un terrain d’honneur, des courts de tennis couverts puis une halle sportive qui pourra accueillir des salles de sports de combat, de l’escalade et des sports collectifs en structure couverte. L’ambition est de créer le lieu emblématique de la dynamique sportive à Pantin, à la pointe des derniers progrès techniques pour favoriser la performance et ouvert au plus grand nombre.

Nos repères

Pantin, c’est déjà :

  • 8% du budget municipal consacré au sport.
  • 2 000 enfants inscrits à l’école municipale d’initiation sportive pour 30 activités sportives différentes.
  • 5 gymnases, 4 stades, 2 piscines.
  • 25 associations sportives, plus de 4 300 licenciés/adhérents pour une offre de pratique sportive de 41 disciplines différentes, en loisirs ou en compétition.
  • 1 événement emblématique bientôt cinquantenaire : les Foulées pantinoises.

De l’innovation

  • Transition sociale : création d’un Pass sports, pour favoriser l’accès au sport de tous en diminuant le reste à charge des plus démunis pour que l’argent ne soit jamais un frein à la pratique sportive.
  • Transition citoyenne : création d’un conseil participatif des pratiques sportives, rassemblant les associations, les partenaires privés et des citoyens intéressés, pour faire converger les initiatives et favoriser l’accès de tous au sport.
  • Transition écologique : accompagner les pratiques sportives d’une éducation au « bien manger », respectueuse du corps et de la nature.

Les + citoyens

Propositions issues de la rencontre du 6 février

  • Créer un poste de référent des associations sportives chargé de les accompagner dans la mise en œuvre de leur projet notamment dans le cadre des JO 2024.
  • Organiser une journée du sport féminin.
  • Organiser des dispositifs de « ramassage » (navettes, pédibus… ) pour favoriser le déplacement des jeunes pratiquants sportifs dans les différents quartiers.

Nos actions clés :

+ Ouvrir la nouvelle piscine Leclerc réhabilitée, en septembre 2022.
+ Développer les lieux de pratiques libres (agrès de rue, city-stade) et favoriser la mise en réseau des personnes isolées qui veulent faire du sport sans compétition.
+ Développer la pratique sportive intergénérationnelle par la création, notamment, d’un triathlon des générations.
+Créer un « portail » sportif proposant des activités de découverte de pratiques sportives en partenariat avec les clubs locaux pour les scolaires du premier degré (à l’instar du portail culturel déjà existant).
+ Réorganiser les enseignements sportifs en déconcentrant les activités d’initiation dans les quartiers au plus près des pratiquants.
+ Étudier en lien avec la ville de Paris l’ouverture à la baignade de certaines parties du canal en été.
+ Développer un plan « Tous nageurs en 2026 » donnant accès à l’apprentissage de la natation à l’entrée au collège.