Notre objectif :

Pantin s’est développée au XIXe siècle autour des manufactures. Ce modèle a été remis au goût du jour en favorisant l’installation d’entreprises de service, et maintenant d’entreprises dédiées aux savoir-faire. Pantin est un pôle de la mode et du design, de l’industrie du luxe, de l’artisanat d’art et des métiers de la main. Cela constitue un atout énorme pour l’emploi et nous voulons profiter de cette énergie. Notre ambition est de tirer parti de ses atouts, de rendre notre ville toujours plus attractive et de favoriser son rayonnement. Le pari est de taille et nous le tiendrons en garantissant une ville créative, une ville ouverte, une ville qui soutient l’économie locale et promeut les secteurs d’avenir.

Le témoignage

Rida Bennedjima

Pantin est une ville en mouvement dont la population augmente et l’activité économique se transforme et se développe. Forte de son dynamisme, Pantin a vu de grandes entreprises s’installer et s’ancrer durablement sur notre territoire, y apportant des emplois et payant des impôts qui profitent à la ville. Leur présence attire d’autres acteurs, entreprises soustraitantes, artisans d’art ou encore des écoles de formation. Pantin est également riche d’un réseau dense de TPE-PME et de structures de l’économie sociale et solidaire qui relèvent le défi des transitions sociale, écologique et citoyenne. L’ensemble de ces acteurs participe du rayonnement et de l’attractivité de notre ville. Toutefois, on constate que le commerce manque encore dans certains quartiers. Nous savons que le retour de l’activité commerciale est toujours plus difficile et vient clore la réussite d’une transformation urbaine. Ce doit être une priorité pour les six prochaines années.

Notre totem

Organiser des minimarchés aux Courtillières, à Raymond Queneau et dans le Haut-Pantin, tous les quinze jours.

Les marchés sont des lieux importants qui favorisent la cohésion de notre ville et le lien social. Les marchés d’Église et de Hoche ont été redynamisés au cours des dernières années ; la halle Magenta va quant à elle bénéficier d’une réhabilitation. Afin que tous les habitants bénéficient d’une offre de qualité à proximité de chez eux, nous organiserons des mini-marchés, qui auront notamment vocation à proposer des fruits et des légumes issus des circuits courts, au bénéfice des habitants des Courtillières, de Raymond Queneau, et du Haut-Pantin

Nos repères

Pantin, c’est déjà :

  • 9 nouveaux commerces de bouche depuis 2015.
  • 6 nouveaux supermarchés de proximité dont 2 entièrement dédiés aux produits bio.
  • Des marchés redynamisés dont le marché Magenta aux QuatreChemins en cours de rénovation.
  • Un pôle de 47 artisans d’art.
  • 2 nouveaux complexes de divertissements sportifs (parcours d’obstacles et sports de plage).
  • 118 commerces lauréats du « Label Pantin Qualité » en 2019.
  • 1486 créations d’entreprises en 2018, un chiffre qui a doublé depuis 2009.

De l’innovation

  • Transition sociale : créer un service de livraison à domicile par véhicule propre pour les usagers à mobilité réduite souhaitant faire leurs courses au marché.
  • Transition citoyenne : élaborer une charte entre la ville et les entreprises Pantinoises pour contribuer au financement de la formation en échange d’un objectif d’embauche.
  • Transition écologique : faire de Pantin une destination touristique, en créant notamment des gîtes urbains écologiques (par exemple, à la Folie).

Les + citoyens

Propositions issues de la rencontre du 5 février

  • Accompagner les commerçants dans leur recherche d’aides financières (garanties, cautions) pour favoriser l’implantation de petits commerces et l’esprit d’entreprendre.
  • Accueillir des créateurs d’entreprises dans des locaux adaptés avec un service personnalisé et créer une pépinière des métiers d’art.

Nos actions clés :

+ Créer une pépinière d’entreprises aux QuatreChemins dédiée aux métiers de l’éco-habitat et à l’innovation.
+ Implanter les activités qui s’inscrivent dans des pratiques d’économie sociale et solidaire : associations, coopératives, SCIC, régie de quartier, entrepreneurs sociaux, réseaux d’échanges et de solidarité, entreprise à but d’emplois…
+Accueillir de nouveaux organismes de formations professionnelles et universitaires.
+ Renforcer le recours aux clauses sociales et environnementales dans tous les marchés de la ville et développer l’accès à la commande publique des TPE/PME.
+ Poursuivre la transformation urbaine des trois nouveaux secteurs stratégiques de Pantin – Pouchard, portes de l’Ourcq et écoquartier – en leur imposant de s’inscrire dans une démarche de ville durable.
+ Réhabiliter le marché de l’église et réaménager ses abords.
+ Aider à la création d’un réseau de parrainage mobilisant les compétences des Pantinois et des entreprises locales pour aider les demandeurs d’emploi et appuyer les créateurs, avec un objectif : 100 parrains mobilisés.
+ Favoriser le développement de pratiques commerciales solidaires avec les petits producteurs d’Ile-de-France ou en circuits courts.
+ Organiser un Printemps des brasseurs dans notre ville, forte de trois brasseurs.