Notre objectif :

Nous voulons offrir la même chance pour toutes et tous, donner des clés pour grandir et s’épanouir, et permettre aux enfants de devenir, demain, des adultes libres et respectueux des autres.

Le témoignage

Nadine Castillou

Tous les enfants n’ont malheureusement pas les mêmes chances de réussite, notamment dans une ville comme la nôtre où plus de 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté. La réussite et l’épanouissement des enfants et des jeunes est notre affaire à tous. De nombreuses initiatives éducatives et culturelles sont menées avec au cœur l’intérêt des enfants. Nous souhaitons les renforcer, en partenariat toujours plus étroit avec leurs parents.

Notre totem

Petite-enfance :
Augmenter encore les moyens alloués à l’accueil des tout-petits pour atteindre une part d’admission en crèche de 50%.
Éducation :
Organiser les États généraux de l’éducation pour faire de Pantin une ville d’excellence en matière de coéducation, à tous les âges de la vie.

Nos repères

Pantin, c’est déjà :

  • 24 écoles publiques.
  • Environ 6000 élèves scolarisés, dont 85% mangentà la cantine.
  • 100% des élèves des écoles publiques bénéficiairesdu Portail Educatif : chaque année des projetsculturels sont financés par la ville et développéspar les enseignants durant le temps scolaire, enpartenariat avec de grandes institutions ou desassociations locales, pour éveiller les enfantsà la culture, la science, la musique, etc.
  • Un coût des activités et des séjours calculé selonle quotient familial.
  • 35% d’admission en crèche et des lieux ressourcespour accompagner les parents (Relais des parentset Relais Petite Enfance).
  • Des lieux et des dispositifs pour accompagner lesjeunes : 4 antennes jeunesse, 1 Lab’, Bafa citoyen…
  • 20 000 heures d’insertion par an pour les Pantinoiset 600 bénéficiaires de la garantie jeune depuissa mise en place en décembre 2014.

De l’innovation

  • Transition sociale : chaque enfant doit pouvoir bénéficier tout au long de sa scolarité à Pantin d’au moins un séjour ou une classe de découverte, et d’un projet culturel d’ampleur, grâce à la ville.
  • Transition citoyenne : 1 projet par école élémentaire, choisi par les élèves selon un vote, avec la création d’un budget participatif des écoles.
  • Transition écologique : cours d’école « oasis », des cantines 100% bio et agriculture raisonnée, 0 plastique, et développement des séjours et classes vertes éco-responsables (- loin, + nature).

Les + citoyens

Propositions issues de la rencontre du 3 février

Les tout-petits :

  • Créer une halte garderie d’urgence pour que les parents puissent laisser leur enfant quelques heures.
  • Créer des places d’accueil pour les enfants de parents travaillant selon des horaires décalés.
    Les enfants, l’école, le centre de loisirs et les parents :
  • Revoir les rythmes scolaires et réorganiser le temps périscolaire sur la base de la semaine de 4 jours.
  • Mettre en place un projet éco-responsable dans chaque école élémentaire pour lutter contre le gaspillage et développer le recyclage et le compost.
  • Renforcer le nombre de projets communs aux écoles et aux centres de loisirs.
  • Multiplier les initiatives « Cafés des parents » pour favoriser les échanges réguliers et bienveillants avec la communauté éducative.
    Les jeunes :
  • Développer un dispositif de tutorat d’aide aux devoirs, d’accompagnement à la scolarité et à l’orientation pour les collégiens et lycéens, dans les antennes jeunesse et au Lab’.
  • Développer les actions « hors les murs » des antennes jeunesse pour toucher un public plus large.
  • Soutenir plus de projets associatifs solidaires impliquant des jeunes (maraudes…).
  • Favoriser l’engagement des jeunes pour le développement de projets de solidarité internationale à travers le dispositif « vacances engagées ».
  • Développer des bourses visant à permettre aux jeunes de financer un projet (écologique, culturel, humanitaire, sportif, entreprenariat ou des frais d’inscriptions à une école) avec comme contrepartie de participer à une action d’utilité sociale dans une association,
    à la mairie, dans une maison de retraite…
  • Appuyer les projets de la Mission locale en faveur de l’emploi et du logement des jeunes.
  • Développer des partenariats avec le tissu local d’entreprises afin de favoriser l’embauche des jeunes à compétences égales.

Nos actions clés :

+ Amplifier la prise en charge dans les écoles et les centres de loisirs des enfants en situation de handicap.
+ Travailler avec les professionnels à la prise en compte des troubles de l’apprentissage et favoriser l’installation d’orthophonistes.
+ Organiser des « Assises de l’insertion » en partenariat avec tous les acteurs associatifs, institutionnels de l’emploi et de l’orientation pour élaborer un plan d’insertion municipal pour la jeunesse.
+ Favoriser la création d’une école d’application aux métiers de l’hôtellerie pour favoriser l’insertion des Pantinois.
+ Ouvrir à la rentrée 2021 deux nouvelles écoles dans les quartiers Diderot et du Port, et le nouveau collège Jean Lolive.
+ Obtenir de la région Île-de-France la construction d’un nouveau lycée, central et accessible à tous, au sein de l’éco-quartier.
+ Encourager les rencontres dans les écoles, dans les centres de loisirs, dans les antennes jeunesse avec des associations spécialisées dans le devoir de mémoire et l’engagement citoyen.
+ Faire de nos accueils de loisirs hors de Pantin des espaces de « vacances pour tous », en développant des formules « week-end loisirs » ou encore « nature et agriculture pour tous », vecteur de mixité sociale (sites Montrognon, Saint Martin d’Ecublei, Le Revard, Oléron).