Published by admin9701 on

 153 

agents chargés de la tranquillité publique (policiers municipaux, médiateurs, agents de surveillance de la voie publique…) 

 72 

caméras de vidéo protection dont 2 caméras nomades 

“Je partage les colères des citoyens, mais la sécurité est une compétence de l’Etat. Et comme celui-ci ne respecte pas ses engagements, la ville ne cesse de pallier ses déficiences. C’est pourquoi l’une de mes premières décisions a été de mettre en place une police municipale, c’est-à-dire un outil pour sanctionner. J’ai complété avec une brigade canine et des caméras vidéo. Mais la répression seule ne suffit pas. La ville a aussi beaucoup investi dans la prévention. Les médiateurs, la brigade à cheval, les gardiens de parc, les agents «point école», sont là pour créer les conditions de l’apaisement de l’espace public et réduire la tentation de l’incivilité, de la petite délinquance. En jouant sur la prévention et la répression, je m’assure que l’espace public pantinois devienne de plus en plus serein.“

 > Des expérimentations en continu : brigade verte, brigade canine, police à cheval 

> Stationnement résident à moins de 25€/mois 

> Interdiction de fumer dans les squares et les parcs 

 > En 2019 : plus de 14 400 verbalisations pour stationnement gênant, plus de 4000 vidéo-verbalisations, plus de 800 enlèvements de véhicules, plus de 200 dépôts sauvages verbalisés